Yaoi Rpg

Forum Yaoi RPG.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Ven 2 Nov - 4:13

Nao qui habituellement n’aurais jamais au grand non jamais inviter quelqu'un chez lui,a l'exception du travail pour faire lepoint pour ses planches avec son éditeur(car non il ne se déplacerais pas a sa maison d'édition trop de gens et surtout le transport en commun qu'il fallait prendre pour aller jusque la bas alors non.....),mais là pour une fois il allais inviter un ami chez lui c'est vraiment la première fois depuis qu'il avais emménagé que quelqu'un d'autre que lui aller foulé le sol de son "espace vitale" comme il a si souvent l'habitude d'appelé son appartement c'est le seul endroit ou il se sentait en sécurité ou il était sur que rien ne pouvais lui arriver et ou il pouvais s'échapper du monde et des autres être humain qui lui
faisait si peur,et comme Luukas l'avais inviter chez lui plus tôt, il a pu voir un peu l'antre de cet artiste qui était similaire a son appartement,donc il ne sentit aucune gêne lorsqu'il fut devant la porte de son appartement avec Luukas a ses côté, il fut même totalement détendu juste avant d'ouvrir la porte il se tourna vers Luukas et dit
avec un sourire:

-Voici mon chez moi

Il ouvrit la porte et une vague de chaleur se fit sentir,Nao était quelqu'un de très frileux donc il laisser constamment le chauffage allumer, il déteste le froid alors son appartement ressemble des fois a un sauna,dans cette vague de chaleur au lieu de sentir comme chez Luukasune odeur de White spirit ou de peinture a l'huile,il y a avait une douce odeur de thé(car Nao est un très grand consommateur de thé surtout quand il travaille ça le déstresse ) mélanger a celle des marqueur a alcool qu'utilise souvent Nao, il n'était pas très doué avec la peinture sa prédilection n'était que les feutres,les marquer,les crayon de couleurs,......Il laissa entré Luukas en premier et il rentra a son tourpuis ferma la porte,l'entré était plutôt ordonné Nao par habitude retira ses chaussures et les laissa dans l'entré,il souria a Luukas et l'accompagna a ce qui servait de "salon" a Nao qui donnais sur une cuisine ouverte, enfin c'était plutôt un espace de travail comme un autre pour lui,il y avait entreposé dans toute la pièce des carnets assez vieux ou assez récent tous mélanger mais ordonné d'une certaine manière car ils était pour la majorité empilé,et dans les coin de la pièce il y avait plusieurs dizaine caisse empilé avec des papier de format,grammage et texture différente, il y avait aussi bien du format grand aigle,petit aigle,raisin,A4,......un petit stock pour le jeune mangaka,il y avait aussi quelques toile adossé au mur des essaie que Nao trouver raté raté mais qu'il ne pouvais se résigner a jeté car il vivait avec le dicton "on apprend rien avec une victoire,mais on apprendtout avec des échec" donc même si quelques chose était raté a ses yeux ça lui servait de tremplin pour réussir quelques chose d'autre,par terreil y a quelques crayons et pinceau les plus souvent usager,des feuilles chiffonné ou roulé en boule,des porte vues remplis de dessin a peu prèsachevé,plusieurs pochette d'art adossé a la table basse,le fauteuil de couleur crème était l'un des seul endroit ou rien ne trainer a par deux ou trois torchon sur l’accoudoir, le côté Otaku et Geek de Nao fut un peu dévoiler sur les mur de cette pièce, il n'y avait que des poster desmangas huntexhunter et Yuyu hakusho ses deux mangas favoris,dans un autre coin de la pièce il y avait une télé avec des tas de consoles,ça le déstresse de jouer quand il y a trop de pression en cour,quand quelqu'un l'énerve,quand il n'a pas d'inspiration ou tout simplement parplaisir,habituellement il aurais caché ce petit cêté de chez lui en casant ses posters et ses consoles sous son lit comme il avait l'habitude de le faire au Lycée,il avait un peu honte de ce côté là car c'étais mal vue dans son pays bien qu'il assumer ce qu'il aimais, il avait toujours une petite gêne vis a vis de ça,il se tourna vers Luukas
et lui dit en souriant:

-bon ne fait pas attention aux poster et aux console c'est rien fait comme chez toi......mmmmhhhhh par contre je ne fait pas vraiment la même chose que toi.......mon truc c'est les mangas bon certes je fais quelques dessin acôté mais voilà j'espère que ça te plaira......donc tu veux voir ce qu'il y a ici? ou je te montre ma pièce secrète?*rigole* enfin elle est pas si secrète que ça......

Il posa son sac sur son canapé,et fixa Luukas avant de dire:

-tu veux boire quelques chose?j'ai envie de me faire du thé c'est un peu mon pêché mignon *rigole*mais j'ai d'autre truc a boire

Il ne se sentait bien que dans son chez lui il était en confiance dans son espace vitale.


Dernière édition par Nao Shiraishi le Mer 28 Nov - 9:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Jeu 15 Nov - 0:19

Nao avait galamment escorté Luukas jusqu'à son chez lui. Sur le chemin, ils parlèrent un peu, continuant dans la lancée passionnée qui était la leur depuis maintenant plusieurs heures. Le jeune albinos était surexcité. Il avait rarement eu l'occasion de voir l'antre d'un compatriote, enfermé qu'il était entre 4 murs. Ses amis étaient peu nombreux, plus des connaissances, et étrangement, bien que de milieux très variés, presque aucun n'étaient de sa section. Il était devenu proche d'une demoiselle, fille d'une danseuse au crazy horse, spécialisée dans le trafique d'argent et de produits illicites et qui rêvait de monter sur scène, à l'opposé certains de ses amis étaient soit des scientifiques saugrenues soit des défenseurs de la justices chevronnés. Dans tous les cas, au final, c'étaient des passionnés. Et ils avaient tous un grain, une étrangeté qui faisait oublier la cicatrice de Luukas. Même si toute cette petite bande que Luukas aimait profondément ne s'entendait pas toujours à merveille des uns aux autres, il arrivait qu'un inconnu se retrouvant au milieu d'eux suffoque. Tous des personnalités flamboyantes, excessives et incroyablement intéressantes. Il en avait rencontré la plupart grâce à son art et ce n'était qu'une raison de plus qui faisait qu'il protégeait son don et l'adorait comme personne. Et enfin il y avait Nao. Il était presque l'exacte opposé de tous ces gens que le garçon côtoyait. Il semblait timide, réservé, mais l'américain était persuadé qu'il restait encore bien des choses à découvrir à son sujet. Il était mignon, à sa façon, et surtout la seule personne dont il se sentait aussi proche en étant dans la même section, lié par leur activité commune certes, mais aussi par une entente presque fusionnelle. Du moins c'est ce que le jeune homme ressentait. Enfin ils arrivèrent à l'appartement et Nao ouvrit la porte. Une douce chaleur déferla alors dans l'entrée puis engloba les deux protagonistes pendant qu'ils découvraient la pièce. Enfin pendant que Luukas découvrait. Une légère odeur, entêtante et fraîche de thé restait en apesanteur dans l'air suivant ses moindres mouvement. Cette même senteur de plantes et de parfum qui collait à la peau de l'asiatique. A cela se mêlait autre chose .. de... l'alcool ? On aurait dit de l'alcool à 90° mais lorsque le garçon tomba sur les promarker il comprit vite d'où cela venait. Il sourit, cela lui ressemblait. le chaos aussi, omniprésent dans la pièce, l'amusa. Certes un peu plus organisé que son atelier mais tout de même, tous les artistes vivent ils dans des grottes en # ?
Enfin il fit un tour sur lui même pour admirer la pièce. C'était très différent de son propre environnement et cela rendait la chose d'autant plus impressionnante. Du matériel plus basique peut être, du papier, des feutres, quelques pinceaux, des carnets ... mais qui a dit qu'il en fallait plus pour bien dessiner ? Des essais, des finitions et.. des posters. Au premier coup d'oeil on pouvait voir les loisirs qu’affectait particulièrement le garçon, c'était dans son ADN sans doute. Jeux vidéos, mangas, il aurait possédé un porno qu'il se serait fait grillé direct par un étranger. D'une oreille distraite, Luukas entendait son ami de justifier. ça l'amusa et son sourire s'agrandit. D'une main distraire il caressa les étagères de livres avant d'en feuilleter quelques uns. Allons bon, n'était il pas là pour voir le boulot de Nao à la base ? Irrécupérable. Oui, Luukas aimait bien comme tous les mecs, les shonen et les jeux, après tout si ça c'était si bien exporté à l'étranger c'est qu'il y avait une raison. Il tourna enfin la tête vers son hôte quand celui ci lui proposa à boire, reposa des bouquins, ramassa des essais pour les regarder puis répondit:

- ça fait trop stéréotypé si je te demande si tu as du coca ? Je rigole, je veux bien un thé aussi s'il te plait.

Puis il reposa les papiers qu'il tenait pour en regarder d'autres avant de répondre à la première question de Nao, les yeux plains d'étoiles:

- Tu es sur un projet actuellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Ven 16 Nov - 10:58

Nao sourit quand Luukas lui dit qu'il accepté volontiers sont thé,il gloussa légèrement puis lui répondit joyeusement:

-ça ne fait pas cliché mais je t’aurai répondu que je n'en ai pas,je n'ai que de l'eau ou du lait........que j'utilise pour mettre dans mon thé ce qui fait stéréotype c'est moi *rigole* j'ai un placard remplis de thé je ne bois que ça,je fait vraiment cliché du japonais accro au tradition et au thé mais bon c'est moi après ce que pense les autres on s'en fiche

Le sourire au lèvre Nao se déplaça jusqu'au coter de Luukas puis saisi la chaise en bois assez lourde qui était a coter de lui,il la porta sur son épaule puis dit en rigolant:

-les placards sont trop haut j'ai besoin de ça pour atteindre mon thé tu n'a qu'a regardez ou ça te chante pendant que je fait le thé,on peut toujours discuter je suis juste a côté

Il se déplaça en zigzagant un peu entre ses piles de carnet,puis s'avança dans la cuisine il posa la chaise qui fit un bruit lourd en se posant......chaise en bois de chêne c'est très lourd mais Nao adore ce bois ça le garde en plus c'est deux en un c'est beau et ça le garde en forme, pour chercher sont thé il dois toujours déplacer cette chaise mais bon....il commença a grimper sur la chaise un peu maladroitement il ouvrit le placard écoutant d'une oreille Luukas mais étant très concentré dans sa recherche de thé puis il répondit un peu ailleurs:

-oui en ce moment je suis sur......deux projet......je vais te les montré après.....

Nao trouva enfin ce qu'il chercher,il attrapa trois petites boite de thé deux en ferrailles et une en bois,il se retourna et essaya de se pencher pour voir Luukas et dit tout content:

-Hé! Luuk.....?aaaaaaaa

Nao n'eu pas eu le temps d'interpeller Luukas qu'il se cassa la figure en avant et on entendit un gros "BOUM",il c'était pris en prime le mur,mais miracle il avait sauver ses précieuse boite pendant sa chute,il s'assit en tailleur et posa ses boites sur la chaise,puis il se frotta le nez qui était devenus un peu rouge avec une partie de son front,il rigola un peu (oui il rigole c'est parfaitement normale avec l'habitude)et dit joyeusement:

-bon je disais tu veux quoi comme thé,je t'ai sortie mes trois préféré il y a du thé noir chinois,du thé rouge d’Afrique ou du thé vert de chez moi?

Il s'appuya a la chaise puis se releva doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Sam 17 Nov - 3:25

Luukas observait Nao et ses manoeuvres étranges pour atteindre son thé. Quelle idée aussi, de mettre ce dont on a besoin plus haut que sa portée lorsqu'on était chez soi ? Ainsi le jeune asiatique se trimbalait jusque dans la cuisine une lourde chaise en bois de chêne pour l'aider à atteindre son placard. Enfin, n'étais ce pas Alexandre Vialatte qui disait que "La confiture n'est bonne que s'il faut monter une chaise pour attraper le pot dans le placard." ?
L'américain fut un peu surpris de voir que son ami avait autant de force. Il semblait esquiver aisément ses carnets qui jonchaient le sol, le siège sur l'épaule. L'albinos s'adossa contre le rebord de porte à l'entrée de la pièce où se trouvait son hôte et le regarda tandis qu'il commençait ses investigations. D'un coup, après avoir répondu à la question de Luukas, il se retourna victorieux, trois boîtes de thé à la main, l'appelant avant de... tomber. Luu' l'aurait bien rattrapé s'il en avait eu le temps mais les chutes répétitives de son ami était aussi fréquentes qu'imprévisibles et brèves. Il n'avait fait à peine qu'un pas le bras tendu qu'un gigantesque boum fit écho à tout l'atelier tandis que son propriétaire gisait face contre terre, après s'être pris un joli mur, sur le carrelage. Il se releva rapidement en rigolant, rassuré sans doute que le thé n'ait rien lui, et Luukas sourit un peu à la scène car il s'était lui aussi habitué à toutes ces acrobaties maladroites dont la conclusion était souvent la même. Mais il ne s'esclaffa pas pour autant comme à l'accoutumé, préoccupé par l’atterrissage plus dangereux que les autres fois de Nao. Il leva un sourcil interrogatif tandis qu'un léger sourire en coin creusant une fossette dans sa joue gauche se dessinait sur son visage.

- Tu n'as pas de thé blanc ? rigola t il. J'ai ouïe dire que le pur thé japonais avait le goût d'épinard, ma foi étant suicidaire j'avoue que ça me tente bien d'y goûter !

Puis il s'avança vers le jeune homme qui s'était entre temps relevé et frottait légèrement son nez aussi écrevisse que son front. Il saisit son visage entre ses deux mains et entreprit d'inspecter les dégâts, un peu inquiet.

- ça va ? Tu devrais quand même faire plus attention à toi sinon tu ne vas pas faire de vieux os !

Puis il relâcha Nao de peur de le finir par le mettre mal à l'aise et soupira rassuré.
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Sam 17 Nov - 4:11

Nao se mit a éclater de rire quand Luukas lui dit qu'il avait entendu dire que le thé japonais avait un gout d'épinard puis il finit par répondre:

-des épinard?.....pfff ha ha ha non je te rassure ça na pas un gout d'épinard et heureusement d'ailleurs vue que je ne suis pas fan des épinard t'imagine une espèce de bouillabaisse d'épinard beurk!!!!mon thé est bien meilleurs que ça

il continua de rigoler mais il s'arrêta de rire net quand Luukas essaya de regarder ses "blessures",quand il s'éloigna il sourit puis se tourna vers la gazinière et dit amuser:

-t'inquiète pas je suis plutôt solide ça se vois peut être pas mais a une époque je faisait du judo de haut niveau donc je suis habituer aux coups...... et c'est rien de tomber de cette chaise j'ai eu pire ne t'en fait pas

il rigola puis alluma le feu de sa gazinière,il pris une casserole qu'il remplit avec de l'eau qu'il mit ensuite sur la gazinière puis il pris la théière qui était a coté de l'évier et il la remplis de quelques cuillère a café de feuille de thé,il sourit se retourna vers Luukas et lui dit:

-bon il ne reste plus qu'a attendre,je vais t'apporter de suite mes story board et mes planche attend moi là je vais les chercher

Il sortie de la cuisine puis alla dans sa chambre qui était juste a côté,il pris un carton qui contenait ses story board et l'ébauche des personnage et des paysage qui allais avec les histoire,puis il posa juste dessus trois pochette rouge qui contenais des essaie d'illustration et de couverture,quelques carnet a croquis lui servait pour faire les ébauches de ses personnages,des accessoire,les expressions,.....plus deux grosse pochette qui contenait les planches des deux projet sur lequel Nao travailler une histoire d'un style héroic fantasy avec des personnages très varié dans un contexte mi-futuriste,mi-moyen age et une autre histoire plus courte style plus sentimentale(Car Nao est malgré son fanatisme des shonen,il est très fleur bleu) un recueil plus artistique dessiné avec délicatesse et légèreté,il saisit un mangas qui trainer sur son bureau c'était le premier tome du Shonen ,il sortie de sa chambre puis ferma la porte avec sont pied,il se redirigea ensuite vers la cuisine et il posa sont carton et ses affaires sur la table de la cuisine puis il dit tout souriant:

-voilà voilà tu peux jeter un œil,tu n'a qu'a t'assoir je vais finir de faire le thé

Il s’avance vers la gazinière,il éteint le feu pris la casserole puis versa l'eau dans la théière,il ouvrir un placard et sortie deux tasse,puis il versa le thé dans les tasse et il les amena a table il posa les deux tasse a côté de Luukas puis il retourna vers un autre placard puis prit un sucrié,il ouvrit un tiroir et pris deux petite cuillères,et repris sa chaise en chêne, il la posa de l'autre côté de la table et il s'assit juste en face de Luukas et il posa le sucrié sur la table:

-je te conseille de mettre du sucre dans ton thé car il est très amer.....personnellement je n'aime pas le thé sans sucre d’ailleurs je crois que j'ai du sirop de sucre dans les veines

il rigola et prit sa tasse qu'il ramena vers lui puis il mit cinq morceaux de sucre,il touilla doucement sont thé et finis par dire:

-alors comment tu trouves mes dessins et mes planches?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Sam 17 Nov - 23:58

Après que Nao lui ait assuré que non Luukas ne mourrait pas en buvant du jus d'épinard, celui ci l'écoutait d'une oreille distraite tout en le regardant préparer son thé. Il fut surpris d'ailleurs, que l'asiatique visiblement grand amateur de cette boisson, ne possède pas de gazinière et faisait donc bouillir l'eau de manière très rudimentaire, avec une casserole. Puis, tandis que l'américain s'installait sur une chaise, son ami lui sortit de la pièce pour aller chercher ses créations. On entendit au loin une porte qui grinçait, synonyme de passage, puis il revint les bras chargés, transportant un gros carton recouvert de pochettes et autres carnets variés, qu'il déposa dans un lourd bruit mat sur la table. Enfin il s'installa en face de l'albinos, après avoir servi le thé et sucré le sien puis proposé à son invité d'en faire de même.
Mais Luukas ne toucha pas tout de suite à sa tasse, trop occupé à farfouiller dans la caisse bien rempli pareil à un coffre au trésor. Il en ressorti divers choses. Des essais, des scénarios, des brouillons, des planches finies, des exercices... Il trouva tout cela très intéressant, différents de ce qu'il faisait lui même, très différent, et c'est pourquoi cela était plaisant. Il s'évertua à différencier les deux projets de Nao, à en faire de tas pour les lire l'un est l'autre en se laissant absorber par l'histoire. Si l'histoire qui semblait être du style héroïc fantasy l'attira plus de prime abord, de par ses planches vivantes et son univers riches, il se laissa malgré tout embarquer par l'histoire sentimentale, douce et bien menée, avec une pointe d'humour, qu'il arrêta de vaguement survoler pour s'y perdre complètement. Il s'y perdit tellement qu'il en oublia la présence de son hôte, de sa boisson qui refroidissait ou même l'endroit où il se trouvait. C'est la voix de Nao qui lui rappela sa présence, lorsque celui ci lui demanda ce qu'il pensait de ses dessins. Il releva la tête des planches, un peu hagard, reprenant lentement pied dans la réalité.

- Sacré voyage, rigola t il.

Puis il saisit le volume de shonen, relié car édité et en vente dans le commerce, sans doute, et le désigna à Nao tout en le feuilletant pour à nouveau relire certains passages qu'il avait aimé.

- ça c'est la classe. Du vrai travail de pro. Avoir l'une de ses créations éditée c'est wouah ! ça doit être génial non ? Je sais que si je tenais mon premier art-book entre mes mains, relié et tout ça me ferait vraiment bizarre de me dire que ce truc génial c'est moi qui l'est fait, et que des gens vont l'acheter.

Puis il reposa le livre et parcouru à nouveau les planches de l'histoire plus brèves, mais pas moins magnifiques, de l'autre pochette.

- Nao tu es un génie. Dire que ces planches ci sont superbes ne serait pas assez. Tu as un très beau coup de crayon, c'est indéniable, tu maîtrises bien ton style et tout et tu as un bon imaginaire je ne le nie pas. Mais ça, les expressions de tes personnages retranscrivent parfaitement leurs émotions et il y a une telle communication entre le lecteur et l'histoire ! On est complètement absorbé dedans. Je suis pas spécialement fleur bleu mais là j'adore.

Puis il s'arrêta se rendant compte qu'il avait à peine repris son souffle et qu'il ne faisait que parler depuis le début. Luukas n'était pas un fan assidu de mangas mais il adorait les histoires, quelque soit leur genre, et pouvait en parler des heures sans s'en rendre compte. Il posa les planches puis versa deux cuillères de sucre dans sa boisson. Lorsque le liquide toucha ses lèvres il fit une légère moue. Il n'aimait pas manger ou boire trop chaud mais là c'était pire que tiédasse. Enfin c'était sa faute et il avait soif aussi absorba t il l'eau parfumée. Finalement le thé étant de bonne qualité, ça passa mieux que prévu. Puis il reposa sa tasse coincée entre ses deux mains, devant lui sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Lun 26 Nov - 13:31

Nao sourit gaiement en voyant Luukas qui avait l'air perdu dans ses planches ça lu faisait très plaisir,il souriait avec un air niais sur le visage un petit sourire enfantin,quand Luukas lui parla de son mangas il se mit a rougir face au compliment il se cacha un peu le visage avec une main et dit tout d'abord timidement:

-travail de pro,tu me flatte là mais j'ai du recommencer six fois mes planches.....mon éditeur et un vrai tyran *sourit joyeusement puis sur un ton plus assuré* mais m'obliger a recommencer ma fait beaucoup progressé et je suis fière du résultat final....me faire édité c'est vrai que j'en suis content....mais si je dessine c'est surtout pour exprimer quelques chose.....partager quelques chose......

Sur ces mot il pris un petit air triste sur le visage et se perdit dans ses pensés bu sa tasse avec petite georgé,puis quand Luukas se remit a lui faire des éloges, il ne savais plus ou se mettre rougissant de plus en plus,puis vers la fin de la phrase son visage s’assombrit , il baissa la tête quand il entendit "fleur bleu" car Nao était fleur bleu sa oui......mais ce trait de caractère le dégouté,l'atmosphère se fit plus pesante quand Nao releva la tête.....son visage avait changer il était froid un sourire dédaigneux et moqueur se dessina sur son visage,il prit la pochette que Luukas tenait il sorti les quelques planches,son regard était effrayant,glacial avec son sourire il faisait vraiment peur,puis il se mit a rigolais un rire qui allais avec sont visage.....effrayant.....il dit en rigolant:

-ça ne restera pas fleur bleu pendant très longtemps je n'ai pas finis de faire ces planches......je suis bloquer je ne sais pas comment je vais faire finir ces couples fu hu hu.....un des couples peut finir par un suicide? car l'un n'aime plus l'autre ou parce que l'un a trahis l'autre ou bien tout les deux se suicide car leur amour et trop impossible.....ou il y a aussi la mort accidentelle un accident d'avion qui fait que le personnage principal perds l'être aimé.....avant qu'il ne se passe quelques chose.....avant qu'il ne sois trahis,salis au plus profond de son coeur *il sert ses planche entre ses mains les froissant légèrement* c'est le plus bel amour qui sois une personne qui perd son être aimé,il continue de l'aimé même après sa mort et garde les bon souvenir.....*se remet a rire*il y a encore mieux une rupture?un meurtre? tellement de choix possible....après tout aucun couple ne peux finir heureux les happy end sont impossible...

il se mit a rigoler puis se stoppa net son visage effrayant,se remplaça par un visage effrayer il lâcha ses planches puis mit ses mains devant sa bouche comme pour s'interdire de parler,des larmes lui arriva au yeux mais il se retint,il fixa Luukas espérant qu'il ne lui demande rien puis improvisant quelques chose pour expliquer son attitude il dit en rigolant nerveusement:

-ah ah...ah....c'est dans le thème de ce mangas je.....j'ai voulut te montrer un peu l'optique que je voulais donner "les amours tragiques"avec un personnage un peu fou comme je viens de l'imité...

il continua de rire nerveusement,il était affreusement gêné montré ce trait de personnalité a un inconnu quel idiot,il avait toujours cette réaction quand on parler de couple ou d'amour,sa rancune n'était pas passer et maintenant il hais tout ce qui a rapport avec l'amour bien qu'il aime lire les mangas ou roman a l'eau de rose.....mais il a bien le droit de rêvé, Il se dépêcha de changer de sujet:

-euhm.....tu a finit ta tasse?*saisi la tasse de Luukas et la sienne*je vais la nettoyer

il se précipita vers l'évier puis y mit les deux tasse,il tournais le dos a Luukas il devenais fébrille,il tremblé mais il essayer de se controler, trop de souvenir lui revenu en tête,puis il voulut être seul alors il essaya de "chassé" Luukas et dit en essayant de cacher ses tremblement de voix:

-si tu veux tu peux aller voir dans ma pièce secrète.....c'est juste a coter c'est la première porte en sortant de la cuisine.....tu n'a qu'a avancer j'arrive.....je vais laver les tasses.....

Il s'en voulais d'avoir montré cette partie de lui.....heureusement il n'avais pas était trop longtemps en mode "démoniaque"......car si il le reste plus longtemps qui sais ce qui peut arrivé....

{hrp:désolé du retard......j'ai quelques problèmes médicaux qui on fait que je me sentait pas trop bien physiquement et psychologiquement.....je reviens avec ce texte je m'en excuse.....tu va voir Dark Nao a partir de maintenant tiens toi pret X) bon je vais éviter de le mettre en psychopathe.....}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Mer 5 Déc - 8:07

Il y a de ces choses dans la vie, c'est petits évènements sans grande importance pour la plupart, mais qui changent tout pour d'autres, qui vous font réaliser alors que tout n'est pas si brillant que vous le croyiez. Connaitre une personne ? Le faire bien est impossible. Personne ne se connait lui même, comment les autres pourraient ils alors savoir tout de leurs interlocuteurs ? Infaisable tout simplement, au mieux ils ont le droit à un point de vue externe, qui peut s'avérer utile comme désastreux. La fragilité, la force, la bonté, le sadisme, la tristesse, la souffrance, le bonheur, toutes ces facettes et bien plus encore sont enfouis en chacun de nous, il est donc normal de voir tôt ou tard les aspects les moins plaisants d'un proche, d'un ami, d'un confident ... Plus on est proche et plus cela a de chance d'arriver, quand bien même parfois cela peut nous choquer, nous heurter à force de s'accrocher aux qualités sans gratter la surface ou garder à l'esprit que personne n'est parfait.
"On a tous une part de ténèbres en nous. " Qui avait dit cela déjà ?
Certains la dissimule sous de beaux atours, d'autres l’exhibe comme une fierté, une différence qui les rend sans doute plus intéressants. Accepter sa noirceur n'est pas toujours facile, parfois cela est douloureux, parfois non. Puisqu'aucune face sombre n'est semblable, aucun individu ne peut être logé à la même enseigne, et il y en aura toujours qui se battront avec leurs propres fantômes, moins chanceux que d'autres.
Luukas avait ses défauts, des fragments de passé et de violentes sautes d'humeur qu'il préférait cacher derrière un sourire ou extérioriser de par son art. Et Nao ? Jusqu'alors ils parlaient comme deux vieux potes. Tu viens chez moi, je viens chez toi, viens on se montre nos dessins ~ Et puis ça avait un peu déraper. Rien de bien méchant cependant. Des traits qui se durcissent, des paroles pessimistes. Un changement si abrupte aurait eu, malgré tout de quoi en stopper plus d'un, trop surpris par ces actions subites, quand bien même aucun aspects extérieurs ne semblaient les présager. Tandis que l'asiatique cherchait les milles et une façons de tuer ses personnages pour troquer le côté fleur bleu contre un aspect plus dramatique, un sourire aux teintes glaciales s'afficha sur ses lèvres. C'était ça plus qu'autre chose qui mis l'américain mal à l'aise. Il était un peu trop tôt peut être, pour que l'hiver vienne glacer leur relation. Il était bien loin le japonais maladroit. Mais c'est en voyant son visage changer à nouveau que Luukas pris la décision de plus ou moins ignorer cet égarement. Des secrets on en avait tous, des blessures que l'on garde, que l'on selle, et celles ci devaient être assez violente pour que son ami affiche désormais une expression effrayé, affligé même, tandis que ses joues et son nez semblait rosir sous le poids des .. larmes ? Si aucune ne coulèrent, il ne faisait aucun doutes aux pupilles brillantes qu'il affichait que son hôte était sur le point de pleurer. Qu'est ce qui avait pu lui arriver pour le mettre dans ces états ?
Mais comme il semblait vouloir changer de sujet et se rattraper comme il pouvait, l'américain se tut. Il accompagna son ami jusqu'à la cuisine, tandis que celui ci lavait les tasses, lui tournant le dos. Il ne semblait plus très désiré maintenant... Cela le peina un peu mais il resta coi., se contentant d’acquiescer lorsqu'on lui proposa de jeter un oeil à la fameuse " pièce secrète." Au moment de tourner les talons, il se rapprocha malgré tout de Nao, l'espace d'un instant, et sans un mot passa sa main dans ses cheveux pour lui frotter la tête.

- Hey, t'es sûr que ça va ? murmura t il inquiet.

Puis il décida pour lui qu'il valait mieux laisser le garçon un instant avec lui même. Pour avoir souvent éprouver ça, il savait parfaitement lorsque quelqu'un souhaitait être seul. Il sortit donc de la pièce en signalant son départ.

- Je t'attends à côté, prends ton temps.


[ désolée pour le temps de réponse, pas mal de boulot, pas trop d'inspi'... Enfin voilà ça devrait aller mieux les autres semaines ^v^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Sam 8 Déc - 7:55

"Lavie est un abime de désespoirs sans fin et sans fond" cette phrase résume parfaitement comment pense Nao,il veux toujours passer au dessus de ça et faire abstraction de cet phrase qu'il se répète si souvent,mais pour le coup il avait gaffé bien comme il faut,il s'était mit dans la mouise tout seul comment Luukas n'avait pas pu voir sont coté "démoniaque"?il l'avait forcément remarquer quel "andouille" toute ses phrase s’entre-choqué dans son crane,il c'était déjà coupé du monde pour parler intérieurement avec lui même il revint a lui quand Luukas l'interpella pour lui demander si ça aller il sursauta puis lui répondit sans se retourné :

-oui ça va t'inquiète

Ce qu'il pouvais être bête si il pouvais il se claquerais la tête contre le mur mais Luukas étant là il préféra s'abstenir pour éviter qu'il le prenne définitivement pour un fou.
Il acquiesca lorsque Luukas lui dit qu'il l'attendais a coté,quand il l'entendit quitter la cuisine il lâcha un soupire de soulagement les larmes menacer de sortir était bien repartie il ne rester plus que de la culpabilité d'avoir montré sont "mauvais" coté,il n’aurai jamais du le montré a Luukas ni a personne d'autre d’ailleurs,il a toujours cette espèce de réaction "allergique" quand on parle d'amour ou aimé,il n'y peut rien non plus le pauvre Nao. Après avoir ranger les tasses dans le placard, il s'assit quelques instant sur sa chaise il s'ébouriffa les cheveux et se dit qu'il fallait peut être qu'il s’excuse au près de Luukas,NON il fallait qu'il s'excuse il se claqua les joues avec ses paumes de mains ce qui lui laissa deux belle marque rouge, puis se le leva de sa chaise pour rejoindre Luukas il se dirigea vers la porte qui était entre ouverte mais arrivé devant il hésita a entré comment il allais expliqué ce changement soudains dans son caractère "Luukas désolé pour tout a l'heure c'est juste que je suis allergique a l'amour" très crédible,vraiment vraiment très crédible,il resta a stagné devant la porte pendant au moins vingt bonne minute il ébouriffa ses cheveux (il crois qu'en tripotant ses cheveux ça aide a la réflexion)réfléchissant a ce qu'il pourrais dire pour expliquer ce qu'il s'était passé mais rien ne lui vint a l'esprit,ayant marre de réfléchir il finit par rentré dans la pièce"secrète" cette pièce qui est si chère a son coeur qui regroupe tout ses carnet a croquis,story board des dessin fait sur grand format,des expérimentation,des peintures qu'il c'était amuser a faire avec la collaboration d'un de son ami d'enfance mais aussi quelques un de ses secret car les story board qu'il fait on toujours deux fin l'une heureuse et l'autre tragique,.....il y a aussi autre chose les vieux carnet a croquis de nu,qui date de l'époque ou il ne pouvais pas se payer de cours de dessin et qu'il s'exercé avec sa soeur qui avait accepté de retiré le haut,mais il n'y a pas seulement que ses carnet,il y a aussi un carnet a sa sœur ou c'était lui qui avait servit de model elle lui avait donné avant sont départ pour Tamriel c'est beaucoup de vieux souvenir,Nao adoré ce carnet mais en avait un peu honte en même temps,bref il rentra dans la pièce puis dit d'un ton décidé:

-Luukas je M'excuse pour tout a l'heure!

Oui très original ce très cher Nao n'a su sortir que cette phrase après mure réflexion,son visage déterminé disais tout ce qu'il pouvais penser en gros qu'il ne voulais pas que Luukas s'inquiète pour rien,puis il se mit vaguement a bafouillé quelques chose de pas très compréhensible car il ne savait pas comment s'expliquer.....mais s'expliquer de quoi? qu'il ai craqué?il savait même pas de quoi il devait s'excuser......si d'avoir montré sont mauvais coté après quelques phrase pas très logique ni très compréhensible il finit par casé a la fin de sa phrase:

-ça ne se reproduira plus c'est juré

bon sur ce coup là n'importe qui aurai pris Nao pour un cinglé,il s'appuya contre la porte et cacha son visage avec sa main.....maintenant il avait peur d'avoir empiré la chose il n'osa pas regarder Luukas et se laissa glissé a terre puis cacha son visage entre ses genoux le vide se glissa dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Dim 9 Déc - 8:57

La pièce secrète. Son ami y avait déjà fait une allusion plus tôt, sur le balcon. Une salle, étroite, remplie de l'intimité que lui conférait ces oeuvres précieuses entreposées de ci de là. Pas de grandes toiles de 6 mètres sur 8, pas de radeau de la méduse, rien que du papier griffonné avec passion par un noir de jais. Sur tel canson jauni se mêlait avec vivacité divers nuances de gris, sur tel morceau de craft déchiqueté à la hâte se dessinait la silhouette fluide d'une femme. Sur le meuble d'à côté s'entassait bien ordonné divers brouillons, semblables à ceux que Luukas avait déjà vu. Tombant sur quelques carnets de croquis, il commença à les feuilleter. Il était toujours intéressant de voir la manière dont un compère représentait la réalité, d'autant plus que sa vision à lui était erronée face à la normalité. Il se tourna un instant lorsqu'il entendit Nao entrer dans la pièce pour s'excuser. Il le regarda un instant, surpris, puis sourit de ce sourire qu'il espérait si chaleureux. Si seulement la glace pouvait fondre face à ce petit soleil.

- T'excuser pour ? J'ai beau chercher je ne vois vraiment pas ce que tu as fais de mal.

Pensait il qu'il serait fâché ? S'il ne l'était pas encore, entendre l'asiatique lui promettre que cela ne se reproduirait plus l'énerva prodigieusement. Pas juste de la fureur bête, il s'y mêlait une pointe de sarcasme et d'ironie. Pourquoi faire des promesses qu'on ne pouvait tenir ? S'il échouait à tenir parole, quelles en seraient les conséquences ? Pensait il réellement pouvoir souffrir en silence; comment pensait il s'y prendre pour contenir sa peine et sa douleur lorsque ses blessures se feront si ardentes à l'intérieur qu'elles le brûleront vif ? Cette inconscience pouvait s'apparenter à de l'innocence mais pour Luukas c'était encore autre chose. Seulement lorsque le jeune homme s'assit par terre et posa la tête sur ses genoux, l'albinos se calma de nouveau. Loin d'être de nature belliqueuse, il valait mieux qu'il s’abîme à un autre moment. Il ne savait pas vraiment ce qu'il ressentait vis à vis de Nao, apparemment complètement perdu. Au début, il avait de l'affection pour ce garçon à la même passion, puis de l'intérêt pour ce qu'il était, de la curiosité donc, ainsi que de l'amusement pour ses gamelles. Il s'attendrissait facilement face à sa personnalité mais et maintenant ? Plus que de l'amitié il avait de la compassion pour lui, pas de la pitié car cela reviendrait à la mépriser pour Luukas, mais il avait envi de l'aider, voir de le protéger tout simplement. Il voyait dans ses faiblesses le gosse qu'il était. Il s'accroupit en face du jeune japonais et lui frotta la tête, encore. Doucement, il posa ses mains sur ses épaules. Pour lui ça revenait à lui faire un câlin de réconfort, en gardant malgré tout une distance respectable pour Nao qui lui avait avoué ne pas être fan du contact. Un sérieux défi pour lui qui était quelqu'un de naturellement tactile. Il gardait un visage verrouillé face à sa légère colère de tout à l'heure mais lorsque le son de sa voix franchit ses lèvres, celle ci était douce et apaisante.

- Tu ne devrais pas dire ça, c'est mal.


Son visage s'attendrit et ses lèvres s'étirèrent en une charmante lumière tandis qu'il s'assit bruyamment à même le sol, envisageant d'expliciter le fond de sa pensée.

- Ce n'est que mon avis - et même si tu t'en fiches je te le donne quand même, tu en feras bien ce que tu veux après - mais je pense qu'on a tous des souffrances. Et là crois moi je parle d'expérience. Quelque chose d'aussi noir, on ne devrait pas se forcer à le garder en nous alors qu'on n'a qu'un véritable souhait c'est s'en débarrasser.

Il saisit l'un des mains de Nao qu'il prit dans la sienne, tandis que de l'autre il relevait le menton du jeune homme pour qu'il le regarde.

- Il n'y a aucune raison de contenir ce qui ne demande qu'à sortir, tu ne finiras que par être blessé un peu plus. Si tu souffres, quelque soit le moyen, extériorise le, tu iras bien mieux après tu ne penses pas ? Si tu veux crier, cries, si tu veux pleurer, pleures, s'il te faut dessiner alors dessines mais surtout, retrouve le sourire après, car il y aura toujours des gens qui s’inquiéteront pour ton bien être. Ne rejette pas leur affection par peur de ce qu'ils verront, car eux t'aimes pour ce que tu es, tes qualités, tes défauts, et ils te soutiendront si jamais le fardeau se fait trop lourd sur tes épaules.


Puis avec un doux sourire, il enserra ses doigts entre les siens.

- Si tu as besoin de te confier, ou juste de quelqu'un pour enlever un peu de ce poids sur ton coeur, en tant qu'ami ne te gène pas pour m'utiliser. Si je peux t'être utile ce sera un honneur.

Il ricana alors, nerveux, légèrement gêné de ce qu'il venait de dire. De quoi est ce qu'il se mêlait ?

- Heu.. ouais enfin un truc comme ça ! Si tu veux pas non plus je peux comprendre hein. Enfin ... heu.... ça faisait plus classe dans ma tête. Haha.

Il farfouilla nerveusement autour de lui, tant par le regard que par ses mains qui fouinaient le sol à tâtons et qui échouèrent sur le rebord légèrement usé d'un carnet. Il l'avait embarqué sans s'en rendre compte. Pour échapper aux yeux de Nao, il fit mine de s'y plonger dedans, avant de demander, vraiment intéressé:

- qui est la fille sur ces esquisses ?

Et ce faisant il afficha une double page qu'il aimait particulièrement juste en face de son hôte. Les traits y étaient beaux, fluides.Il se dégageait beaucoup de grâce mais aussi de la vivacité, de la joie. Il y avait autre chose, quelque chose d'intime et de .. familier. Mais Luukas n'aurait su dire quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Dim 9 Déc - 11:14

Nao l'écouta,vraiment il ne mérité pas autant d’indulgence les larmes qui menacé plutôt de sortir refit peu a peu surface,Luukas parler d'extériorisé sa douleur?facile a dire mais plus difficile a faire,mais Nao sentait qu'il pouvais se laisser aller face a Luukas tellement que lorsqu'il posa ses mains sur les épaule de Nao celui ci ne rensentit rien,aucun dégout ni aucune gêne,il apprécier beaucoup.
Lorsque Luukas saisit la main de Nao et qu'il lui remonta la tête vers lui,Nao menaçait de pleuré,il l'écouta parler sans dire grand chose,il l'écouter ça lui faisait du bien et quand il lui dit qu'il pouvait s’extérioriser quelques larmes coula puis ces quelques larmes se transforma en chute d'eau,il se mit a pleurer comme jamais:

-je.....je.....aaaaaahhhhhh je......

il hoqueta un peu il n'arriver pas a parler,puis il fit par s'accrocher au torse de Luukas pour pleurer il continua de l'écouté puis après quelques instant,après s'être calmé il cacha son visage contre le torse de Luukas toujours en s'agrippant a lui,il avait fait abstraction de son "Allergie" puis il lui répondit un peu vaguement:

-c'est très gentil.....mais....ce....ce n'est pas intéressant.....ce qui est arrivé....ce qui....m'est arrivé.....

Il relâcha sa prise son visage était devenu rouge ainsi que ses yeux,puis il se mit a rire après que le Discours si classe de Luukas se transforme en une réplique pas très sure,il rigola un petit rire enfantin et répondit avec un air détendu sur le visage:

-oui.....tu avais la super classe ppffff.....

Il regola mais mit une main devant sa bouche car il voyais que Luukas était anxieux et quand celui ci lui montra un carnet il se mit a sourire en reconnaissant la silhouette qui était dessiné ,il se rapprocha un peu plus de Luukas,puis un sourire doux réapparu sur sont visage et il dit gentiment:

-c'est ma grande soeur....elle est belle n'es ce pas?ça date de l'époque ou on avais pas assez d'argent pour se payer des cour de dessins donc on se servais mutuellement de model.....c'était le bon vieux temps....

il rigola un peu,et quand Luukas lui montra la double page son sourire se glaça il détourna le regard,sur ce dessin il y avait deux personne de dessiné sa sœur et un homme au trait fin,plutôt séduisant sur le dessin on voyais que sa soeur et lui avait beaucoup de complicité.
Nao fit l'effort de regarder le dessin il regarda l'homme,mais quelques larmes menacer de revenir il posa ses mains sur celle de Luukas puis ferma doucement le carnet,et le retira des mains de Luukas il le posa a coté de lui un regard triste puis finis par dire:

-c'est.....une partie du passer,ma sœur et......un ami d'enfance.........enfin voilà quoi....

il hésita a regarder Luukas il avais peur qu'en le regardant a nouveau il allais se remettre a pleurer,voir a déballer ce qu'il avais sur le cœur,donc il préféra fixé le carnet qui giser maintenant a coter de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Lun 10 Déc - 11:04

Il y avait contact.
Lorsqu'il voyait Nao pleurer ainsi dans ses bras, Luukas se souvenait facilement pourquoi il ne c'était aperçut de rien, de sa phobie. Le garçon lui avait avoué ne jamais avoir ressentit de réel dégoût vis à vis de lui, sans qu'il y est sans doute de raisons explicables par la science et tout. Alors que son ami semblait enfin se relâcher, l'américain lui caressait la tête tout en le serrant dans ses bras de laines en le berçant doucement. Que pouvait il faire d'autre ? Il aurait aimé chuchoter des "là là ça va aller" ou " ne t'en fais pas " mais c'était lui même qui lui avait dit de ne plus se contenir, et il ignorait la cause de son chagrin. Ses sentiments en cet instant se retrouvait un peu mitigé, content que Nao lui fasse assez confiance pour s'agripper à son pull comme il le faisait, au point même de ne plus s'en détacher, mais ennuyé de ne pouvoir rien faire de plus pour lui. Puis l'asiatique se reprit, retrouvant ses joues rosés par les larmes autant que par la gène, et cela fit sourire son ami. Rien que par ces quelques mimiques il semblait aller mieux. Vraiment mieux. Assez en tout cas pour lancer une pique à un Luukas déjà honteux. Cette fois il comprenait ce que ça faisait d'être moqué. Il arbora un instant une mine boudeuse avant de rire de bon coeur à la suite de son hôte.
Enfin tous les soucis oubliés, le jeune japonais retrouvait sa bonne humeur tandis qu'il expliquait que la jolie jeune fille était sa soeur.

- C'est sûr qu'elle est jolie. répondit Luukas pensif, ne pouvant quitter le carnet des yeux. Vous vous ressemblez, c'est un visage que j'aime beaucoup. Tu me laisserais faire ton portrait à l'occasion ? demanda t il soudainement mu par l'envie de créer.

Mais alors qu'il retrouvait vite son enthousiasme, celui ci disparu assez rapidement, éclipsé par de nouvelles zones d'ombres. Le naturel revient au galop comme on dit. Si les trente secondes avaient été le calme après la tempête, elles l'étaient aussi avant, et la tempête n'avait pas traînée pour revenir. Nao attrapa le carnet qu'il mit de côté. Il allait mal, de nouveau, mais cette fois le jeune albinos percevait mieux son soucis. Ou du moins qui y était lié. D'un ton qu'il désirait neutre il commenta simplement pour faire le tri dans sa tête.

- C'était peut être un peu plus non ? Qu'un simple ami d'enfance ...

Luukas savait qu'on trouvait beaucoup d'homos ici, loin d'être dérangé par cela, il se demandait juste si c'était le cas aussi de Nao. Dans ce cas là il semblait le triangle amoureux douloureux pointait à dis kilomètres, et pendant qu'il se faisait des tonnes de films, il espérait simplement ne pas mettre les deux pieds dans le plat. Il attrapa alors la main de Nao pour le forcer à se retourner, au moins il resterait jusqu'à ce qu'on le chasse à coup de carabine.
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Mer 12 Déc - 23:10

Lorsque Luukas sous entendu "il est plus?",le sang de Nao ne fit qu'un tour il s'imaginer quoi? il se mit a paniquer et lorsque Luukas Tourna Nao vers lui celui ci ne su pas quoi répondre,il réfléchit hésita a parler car il avait peur de parler,il regarda le carnet qu'il tenais toujours d'une main puis il soupira et finis par dire difficilement:

-ce.....il....pour moi il n'était qu'un ami d'enfance mais c'était le petit ami de ma soeur.......mmmhhh et il est.....pour ainsi dire il est celui qui est la cause de...*tremble un peu et serre très fort le carnet dans sa main*.....du fait que ma phobie du toucher,des gens est empiré.....

Nao avait du mal a aligné ces mots,sa gorge se noué a chaque parole qu'il prononcé il ne se sentais pas très bien,il devenais un peu plus fébrile a chaque penser.Il respira profondément puis lâcha le carnet,puis il se leva et tourna le dos a Luukas,puis il dit:

-Toshi.....le garçon sur le dessin.....je le considéré comme mon grand frère....enfin comme celui que je devais avoir....

Nao traversa la pièce jusqu’à un petit meuble qu'il ouvrit et il sorti une grosse pile de carnet,il referma le petit meuble et retourna vers Luukas,déposa les carnet a terre et il s'assit a coter de lui.Il ne dit rien,un blanc s'installa puis il finit par dire:

-je....je ne saurais pas comment t'expliquer tout en détail.....vue que je ne sais pas ce qui c'est passer réellement,je suis un peu perdu.....regarde ces carnet.....je pense que tu comprendra peut être.....je t'expliquerais comme je pourrais.....

Cette phrase était vraiment illogique mais Nao était réellement perdu,il voulais tout raconter a Luukas mais il ne savais pas si il le devais,ou simplement si il le pouvais,.....
Ces carnet était ceux qu'il utiliser quand il vivais chez sa sœur,il sont tous daté du plus anciens au plus récent on voyais l'évolution en dessin de Nao certes,mais on pouvais voir l'évolution psychologique de celui ci,une personne "normale" remarquerais juste une évolution graphique,mais comme Luukas était tout comme lui un artiste il verrais le "dysfonctionnement" qui est arrivé dans ces dessins.....Ces carnet contiennent quasiment que des dessin de personne comme sa sœur,son cousin,des amis et Toshi.....mais vers les derniers carnet les plus récent,les personne se sont restreinte a sa sœur et Toshi,et on voyais l'évolution de la relation qu'il y avait entre eux mais aussi entre Nao et eux,les dessins se faisait de plus en plus noir,de plus en plus déprimant,on voyais dans ces esquisse que Nao se renfermé sur lui même jusqu’à ce qu'il y ai un carnet remplis d'un seul et même visage en larmes a chaque fois,......un visage qui était toujours souriant sur ces cahier,celui ci était devenu terne et triste,on ressent le mal être de sa sœur dans son dessin un visage qu'on oublie pas......du moins que Nao n'oubliera pas ça et puis d'autre chose aussi....,enfin bref pour des personnes "normale" ce serais juste un dessin......et non une émotion dessiné,....

Nao ne savais pas si Luukas allais comprendre mais il savais qu'il allais forcément ressentir sa "tristesse" en regardant ces carnet...du moins il espéré....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Sam 22 Déc - 3:01

Il semblait perdu. Luukas ne savait pas, ou plutôt ne pouvait pas l'aider. Hésitant, il se justifiait en quelque sorte. Si l'américain était sincèrement heureux que son ami se confia à lui, il ne pouvais malgré tout pas se défaire de cette impression qu'il le forçait. Bien sûr qu'il voulait savoir, qui n'aurait pas était curieux ? Mais s'il devait en apprendre plus sur le passé de Nao cela devait être fait parce que lui le voulait, parce que son hôte souhaitait se confier d'ami à ami, et pas parce qu'il se sentait obliger de répondre aux questions du garçon.
Pourtant les explications du jeune homme loin de calmer les interrogations de l'albinos les ravivèrent de plus bel. Qu'est ce qui avait pu se passer entre ces deux garçons pour que Nao en vienne à détester le contact des autres ? Les plans les plus fous se croisaient dans sa tête, ne sachant pas vraiment s'il se rapprochait ou non de la vérité. Il aurait voulu parler, expliquer ses hypothèses, qu'on lui dise un indice, au moins s'il chauffait ou non. Il ne voyait pourtant pas comment faire sans être indiscret. En équilibre instable sur un fil d'araignée, en funambule maladroit il préférait se taire plutôt que de tomber et de se briser les os. N'était ce pas un sentiment compréhensible ? Peur. Ce sentiment avait un nom. L'effroi d'un rejet.
Nao parlait et ses mots se faisaient de plus en plus intrigants. Cherchait il à le perdre aussi, à mettre ses idées au clair ou ne se rendait il tout simplement pas compte de ce qu'il racontait ? Chacune de ses phrases créaient un impact dans le creux de son coeur. Comment l'asiatique pouvait il ignorer ce qu'il lui était arriver ? Cela n'avait pas de sens.
Là où la frontière des mots se fait trop faible il ne reste plus que le dessin.
Sortant plusieurs carnets qu'il lui présenta, Nao essayait, il essayait de s'expliquer. Luukas comprenait cela. Lui même n'était pas très habile avec les mots. N'était ce pas pour cela qu'il peignait ? Avide de savoir il commença à se plonger dans la contemplation des croquis. Tous ne dataient pas de la même année, certaines pages avaient le papier jauni, d'autres avaient subi la pluie, les coins étaient repliés, quelques esquisses se retrouvaient cornées ou ondulaient. A l'inverse, bien que pleins et usés, les plus récents gardaient un aspect plus neufs, jeunes. Des anciens carnets se dégageaient comme un sentiment nostalgique. S'affichait ici une grande variété de visages souriants. Le trait encore maladroit avait un je ne sais quoi d'enfantin qui aurait fait sourire même le plus obtus des vieux barbants. A la suite, se trait mal assuré se perdait, tandis que les représentations variées se tarissaient elle aussi. Arrivé au carnet le plus récent comme en jugea Luukas du fait de son aspect, il ne restait plus que la soeur de Nao et son copain. Mais plus que tout, la nostalgie avait disparu. L'ambiance de ces quelques pages était subtile, difficile à décrire on sentait que quelque chose n'allait pas. Comme un objet pas à sa place, s'affichait ici une sorte de décadence, l'albinos n'aurait pas su mettre de mots précis. Les coups de crayons plus majestueux que précédemment donnaient pourtant cette impression de haché. Une masse sombre s'installait. Quand on observe un dessin, on perçoit aisément la relation entre les modèles, mais on oublie parfois les liens qui lient le créateur à son sujet. C'est pourtant cette relation là qui inconsciemment ou non donne toute l'ambiance. Et puis Luukas tourna une autre page.
Finit les représentations du fameux Toshi, lui aussi c'était fait expulser. Seul restait le beau visage d'une femme dans l'expression du chagrin le plus pur. D'une main forte le malaise enchaîna les battements du jeune homme dans un étaux froid tandis qu'il fixait la soeur de Nao en pleur, incrédule. Et quelque chose lui disait qu'à ce moment là, la jeune fille n'était pas la seule à souffrir. Le visage proche de celui d'un homme en état de choque, Luukas ne savait pas quoi dire.
Il se tourna vers Nao, muet. Il ouvrit la bouche pour parler mais les mots restèrent coincé dans sa gorge. Qu'a cela ne tienne, il n'avait pas besoin de longues phrases. Sans crier gare, il sentit un léger sillon froid lui chatouiller la joue tandis qu'une larme discrète s'accrochait à ses cils. Il ignorait quelle expression pitoyable il affichait à ce moment là mais il se retrouvait comme pétrifier, incapable d'expliquer pourquoi il pleurait. Le reflet d'une image sans doute. Debout, fixant son ami, telle une statue de verre sur le point de se briser il l'enserra dans ses bras tandis qu'il enfouissait sa tête dans le cou du jeune homme, espérant ainsi honteusement cacher sa peine étrange.

- Pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Nao Shiraishi
Membre
Membre
avatar

Messages : 85
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : bonne question....très bonne question

Mini-Fiche
Âge: 21 ans
Travail/Étude: étudiant en art / mangaka
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Mar 25 Déc - 8:25

"choque" c'est le mot qui convient,lorsque Nao vit la larmes coulé sur la joue de Luukas,il se figea pourquoi il pleurer?il aurrais compris ces sentiments?Il jouer jusque la avec ses doigt avec un air inquiet sur le visage mais maintenant il était étonné,il ne pouvais détaché sont regard du visage de Luukas qui enserra Nao pour y cacher son visage dans son cou,Il ne réagit pas immédiatement puis quand il entendit "Pardon" il se ressaisit puis il enlaça Luukas,lui frottant doucement le dos,il lui répondit:

-tu.....tu n'a pas a t'excuser.....

Il ne savais pas trop quoi faire,ni quoi dire il ne pouvais que le serré dans ses bras,il le serra contre lui jusqu’à ce ce que Luukas se détache de lui,il n'osa d'abord rien dire puis il essaya de s'exprimer tant bien que mal:

-je crois que tu a compris......en regardant mes carnets.......je vais essayer de t'expliquer......mmmmhhhh je j'ai emmenager chez ma soeur quand j'étais au collège, car mes parents n'en pouvais plus de ma fainéantise mais surtout de ma peur des gens.....j'ai vécu avec elle assez longtemps et j'ai "guerris" si je peux dire......tellement bien que j'ai eu un petit ami *rigole timidement* il c'est déclaré a moi et je lui ai tout de suite dit que je n'aimais pas que l'on me touche et il l'a accepté en me disant "j'attendrais le temps qu'il faudra" je n'attendais rien de mieux après tout.......je n'était pas très sociable et que ce sois avec les filles ou les garçons je ne sais pas comment m'y prendre et j'ai pensé que je pourrais apprendre a l'aimé.......

Nao s'arrêta un instant,regarda pensivement les carnet a terre puis les empila,il s'assit a coté de Luukas et continua ce qu'il disait:

-A ce moment là ma soeur sortais déjà avec Toshi,ils était très heureux ensemble et moi j'ai était heureux pour eux......et ma soeur a sauter de joie quand je lui ai présenter mon copain mais sa a déraper au moment ou Toshi et mon copain se sont rencontré.....enfin je crois que c'est a ce moment là......enfin bref.....j'ai commencer a m'attacher a mon petit ami *rougit*et Toshi aussi s’entendait bien avec mon copain.......un peu trop même puis un jour mon petit ami est tomber malade,j'ai voulut aller le voir pour prendre de ses nouvelles car il ne répondais pas au téléphone......et......

Nao s'arrêta tremblant légèrement,il cacha son visage dans ses genoux il voulais pleurer mais il ne le pouvais pas,il ne le devais pas il avais déjà assez gaspillé ses larmes pour ça alors il serra le poing puis continua un peu plus difficilement:

-c'est a partir de cet instant que tout est partie en vrille....mon copain vivais seul et il avais un appartement quand je me suis rendu chez lui je.....la porte était ouverte et il ne répondais pas quand je frapper a la porte alors je suis rentré je craignais le pire eh bien ce que je m'imaginer n'était rien face a ce qui m'attendais...rien que de m'en souvenir sa me dégoute.....mon copain avec To.....Tosh.....*pleurniche*la pire trahison possible........mais sa ne c'est pas arrêté là.....car je ne l'ai pas appris tout de suite mais......ce n'était pas vraiment consentis entre eux et......et.....

Il se bloqua il avais un peu trop parler jusque la il avais réussit a bien aligné ses phrases mais il se mit a pleurer,lui rappeler ça lui faisait mal......très mal......car ceci n'est que le début de sont histoire....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   Ven 28 Déc - 11:13

Quelqu'un qui le prenait dans ses bras et cette personne plus qu'aucune autre était surprenante: Nao. Luukas s'attendait à rester seul à pleurer dans le cou de son ami, aussi fut-il agréablement surpris dans son désarrois de constater que le jeune japonais l'enserrait désormais de sa propre initiative. Doucement, son coeur s’apaisa tandis qu'il retrouvait son calme puis son sourire si habituel, et lentement, il se détacha du garçon, à nouveau prêt à lui faire face. Sa réponse ne se fit pas attendre, intime, elle rafraîchissait l'air mais avait cette qualité que seules les confidences nées d'une mutuelle confiance possédaient. Et il lui raconta.
Il lui raconta son enfance, ses espoirs, ses peines et ses chagrins, ses plaisirs et ses trésors, sa chute aussi, et celle par là même de sa soeur. Par un étrange jeu de carnets et de regards, accompagné pour toute bande son du timbre mâle de sa voix ou le simple froissement de quelques papiers, il déroulait petit à petit l'histoire illustrée de croquis. Elle était douce amère, fragile et forte à la fois, tout comme les phrases du garçon qui se faisaient de plus en plus tremblotantes sans pour autant cesser. Les histoires de coeur sont toujours ainsi parait il, c'est bien pourquoi Luukas ne croit pas à l'amour décrit dans les livres, ou du moins ne s'en ai jamais mêlé de trop près, enfermé dans sa tour de verre qu'il était.
Mais plus le récit avançait, précisant les relations des divers protagonistes et confirmant ainsi les soupçons de Luukas ou en éliminant d'autres, et plus le jeune japonais semblait se tasser sur lui même, se refermer. Bientôt plus qu'un petit garçon évitant de pleurer, il se tenait en boule au sol cherchant à trouver la force d'avancer par le contact de ses os. Mais pouvoir s'arrêter était aussi une force, tout comme se relever.
Ne sachant que dire, Luukas s'assit, tout simplement. Dos au mur il se laissa glisser à côté de lui tandis que son malaise revenait. " ce n'était pas vraiment consenti entre eux. " D'une simple tromperie, douloureuse certes, mais pas dramatique pour autrui, cette phrase changeait irrémédiablement les faits en quelque chose de plus dérangeant.
" Tu voulais dire quelque chose mais tu ne pouvais pas. Alors comme tu étais là et que tu souhaitais l'aider, tu fis la seule chose qui te réussissait: tu fermas les yeux et resta à ses côtés. "
Ce passage tiré d'un livre il y a longtemps, il le murmura du bout des lèvres le rendant à peine audible tandis que le regard clos il posait sa tête sur le haut du crâne de son ami en pleur. Alors il reprit la main du jeune homme dans la sienne qu'il serra fortement, signifiant ainsi sa simple présence.

- Tu n'as pas à te forcer, j'ai compris tu sais. Si les larmes coulent c'est qu'elles ont besoin d'être versé, mais si tu as honte au point de vouloir les cacher alors je resterais là et ne les regarderais pas jusqu'à ce que la tempête passe.

Et se faisant, par sa main et le doux sourire qu'il affichait sur le visage il espérait transmettre un peu de chaleur à ce coeur attristé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Viens chez moi,et dit moi qui je suis [ Luukas Morninstar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Luron
» [CLOS] [Sunny/Archi] Viens chez moi j'habite chez une copine.
» Viens chez moi ... J'habite chez une copine [PV Eve]
» Viens chez moi, j'habite chez toi ! [Fe]
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yaoi Rpg :: District universitaire (Ouest) :: 
Résidences
 :: Studio de Nao Shiraishi
-